Gyeonggi Tourism Corporation communique sur les sites touristiques recommandés en décembre, sur le thème de la ruelle

Ruelle Hangul de Sejong le Grand – ruelle du marché Hangul à Yeoju

Le marché Hangul à Yeoju, dans la province de Gyeonggi, revêt un caractère particulier et chaque enseigne de magasin est orthographiée en hangul. Contrairement à d »autres endroits, les boutiques de glaces et de produits cosmétiques franchisés bien connus affichent cette écriture, inventée par le roi Sejong.

Le marché Hangul est ouvert 24/24 et le cinquième et le dixième jour de chaque mois, il s »anime. La tombe du roi Sejong se trouve à Yeoju. Il a inventé l »alphabet hangul parce qu »il aimait son peuple. C »est pourquoi le marché affiche l »alphabet hangul et il est stupéfiant qu »un si petit marché soit fort d »une telle activité.

Ruelle Haenglidangil, à Suwon, la ruelle culturelle près du château

Haenglidangil est l »endroit le plus dynamique de Suwon. La ruelle se trouve à Haeng-gungdong, à proximité du palais Hwaseong Haenggung, Hwaseomun (Porte Ouest) et de Janganmun (Porte Nord), la forteresse de Hwaseong. Comme les nombreux cafés nouvellement ouverts sont uniques dans ce quartier ; la population a commencé à appeler ce lieu Haenglidangil, ou la rue des cafés Haeng-gungdong.

Début 2018, alors que certains cafés étaient mis en avant sur SNS, la jeunesse a commencé à se rendre dans cette ruelle autrefois calme. C »est ainsi que le quartier est devenu très à la mode. Depuis, de nombreux cafés ont ouvert ; la ruelle en compte environ 90 aujourd »hui, au point que certains craignent l »embourgeoisement !

De nouveaux restaurants, aux idées brillantes, ont également ouvert à Haenglidangi, ce qui en fait une rue très animée de Suwon.

Ce qu »il y a de formidable dans Haenglidangil, c »est qu »il ne s »agit pas d »un simple quartier marchand, mais bien d »une magnifique ruelle menant à la forteresse de Hwaseong à Suwon. La ruelle garde le souvenir des générations passées, tout en alliant tradition et modernité. Les visiteurs peuvent contempler l »ancienne muraille et les maisons construites en briques rouges, déguster un café et entendre l »histoire de Haenggung-dong, tout en contemplant la forteresse de Hwaseong, classée patrimoine culturel de l »UNESCO.

Appréciez la gentillesse des riverains sur la route du marché de Yangpyeong

De toutes, la ruelle la plus intéressante est celle du marché. Il y a tant de choses à voir, à acheter et à déguster. Cette ruelle respire la gentillesse et la joie, même lorsqu »elle est bondée. La ruelle du marché, où les gens ont toujours une anecdote à raconter, se pare de ses plus beaux atours en hiver.

La ruelle du marché de Yangpyeong est toujours très fréquentée. En particulier, le troisième et le huitième jour de chaque mois, lorsque se tient le marché de l »huile ; ce sont des jours de fête où tous les riverains et les marchands se retrouvent. En sortant de la gare de Yangpyeong, on peut se rendre au marché à pied, en bifurquant à gauche.

C »est toujours un moment magique de voir les gens se parer pour l »hiver. Vêtus d »épais manteaux, ils font leurs emplettes, de gants et de chapeaux tenant chaud. Entre les étals de radis et de choux, les visiteurs hument le parfum du deodeok et de la campanule (base du kimchi) et les effluves épicés des galettes de sarrasin.

Une part de galette de sarrasin au chou ne coûte que 1 000 KRW ; à ne pas manquer ! Le marché de Yangpyeong, fort d »une longue histoire et d »une grande portée, est l »endroit où l »on peut acheter des produits agricoles sains, respectueux de l »environnement. La ville de Yangpyeong a annoncé être la première « zone agricole écologique » du pays. On peut désormais s »y rendre en métro et la ville se convertit en un nouveau haut-lieu touristique.

Profitez de la gastronomie bigarrée d »Ansan

Won-gong-dong, en face de la gare d »Ansan, est appelé « village sans frontières ». C »est un village unique où se côtoient les étrangers et les Coréens d »origine étrangère. Environ 60 % des personnes qui y vivent sont étrangères.

Les étrangers qui travaillent sur ce site industriel sont très occupés en semaine. Du coup, les banques et les hôpitaux sont ouverts les week-ends, ce qui constitue un cas unique.

Soixante-dix pour cent des 400 commerces étrangers du coin sont des restaurants. Le long de la rue, les visiteurs peuvent déguster des mets délicieux du monde entier, de Chine, du Viêt Nam, d »Ouzbékistan, etc. La ville d »Ansan se réfère à cet endroit comme le « quartier de la cuisine du monde ». Cette rue, où les étrangers d »Ansan sont à la poursuite de leurs rêves, exprime un doux sentiment de nostalgie. Ce quartier se convertit en quartier des restaurants où les Coréens viennent déguster la cuisine du monde.

Récemment, un restaurant indonésien au cœur de la rue a attiré l »attention du public après un reportage télévisé. Les nouilles de riz sautées (mi goreng) et les nouilles de riz frites (nasi-goreng) sont particulièrement populaires. Dans les magasins de la ruelle, les visiteurs peuvent aisément trouver des ingrédients chinois et des pays d »Asie du Sud-Est.

Marché central international de Pyeongtaek – l »Itaewon de la province de Gyeonggi

Le marché central international de Pyeongtaek s »est modelé de façon unique sous l »influence des troupes américaines stationnées à proximité. Les étrangers profitent des vacances dans les rues où s »imbriquent drapeaux coréen et américain. Il renvoie aux grandes galeries commerciales que l »on trouve à l »étranger.

Ces dernières années, des restaurants proposant des plats de divers pays comme la Turquie, la Thaïlande et le Vietnam, ont ouvert leurs portes dans les allées connectées à la « Shopping Street », l »allée centrale du marché. On l »appelle aussi l »Itaewon de la province de Gyeonggi, car de nombreux touristes étrangers et coréens visitent cet endroit. En prenant le temps d »une promenade, on y découvre des trésors inattendus, comme des coupes de vêtements inhabituelles ou des accessoires militaires.

Songtan, où se trouve le marché central international, est célèbre pour sa gastronomie originale. C »est une combinaison de nourriture occidentale et coréenne, sous l »influence de l »armée américaine.

Les exemples typiques sont le ragoût de saucisse ou le hamburger Songtan. Le ragoût de saucisses est très riche et épicé et le hamburger Songtan – un hamburger de style coréen -, font partie de la nourriture propre à Songtan, appréciée depuis nombreuses années. Les pains épais du hamburger Songtan sont garnis de viande, de jambon, d »œufs frits et d »une multitude de légumes frais, ce qui lui confère un goût riche, le tout dans des sauces traditionnelles comme le ketchup ou la mayonnaise. Il rappelle les hamburgers classiques, mais son goût prononcé le distingue clairement des hamburgers franchisés.

SÉOUL, Corée du Sud, 30 novembre 2018 /PRNewswire/ — Gyeonggi Tourism Corporation, qui fait office de bureau du tourisme pour la province de Gyeonggi, a communiqué le 28 novembre sur les sites touristiques recommandés en décembre, sur le thème de la ruelle. La ruelle est une rue étroite qui relie différents endroits, dont les grands axes et les marchés. Voici les cinq points névralgiques que Gyeonggi Tourism Corporation recommande aux visiteurs en décembre.

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi